Se soigner

Comment booster votre immunité en hiver ?

15 novembre 2018

Novembre. Coincé entre l’élan de la rentrée et la féerie des fêtes de fin d’année, j’ai bien souvent remarqué que ce mois allait de paire avec une baisse de vitalité.  C’est le pas alangui et le nez un peu rougi que l’on traîne désormais dans la ville au petit matin en rêvant aux beaux jours qui semblent ne jamais devoir revenir. Tout autour de nous on éternue, on se mouche, on plonge frénétiquement sa main au fond d’une poche débordante à la recherche d’un mouchoir pas trop humide et on relève un peu plus haut les écharpes sur nos museaux. Rhumes, angines, gastro, rhino-pharyngites etc. reviennent inexorablement et nous voilà une fois de plus l’œil torve et le nez bouché, traînant notre fatigue et nos microbes jusque dans la salle d’attente de notre médecin généraliste aux côtés de nos concitoyens d’infortune.

Aujourd’hui, j’ai donc décidé de vous partager une petite sélection de mes astuces pour anticiper l’hiver, booster votre immunité & passer la saison froide en pleine santé. Vous pourrez piocher ici les options qui vous semblent le mieux adaptées à votre style de vie, mais gardez bien à l’esprit qu’il n’existe aucune plante ou complément alimentaire miracle pour vous transformer en super-héros de l’hiver. Ils ne sont que des aides – certes précieuses – qui potentialiseront les changements que vous aurez préalablement opérés dans votre hygiène de vie. Car oui, vous avez la responsabilité de votre santé et de votre vitalité !

 

La solution miracle

Bon c’est vrai j’ai menti dans mon introduction. Il y a bel et bien un remède miracle pour être en forme en saison froide. Je ne fais pas durer le suspens plus longtemps, il s’agit de….DORMIR !

Mais arrêtez donc de souffler derrière votre écran, je vous entends. Vous êtes déçus et « pas contents », « Ah ! c’est ça la naturopathie, super ! r-é-v-o-l-u-t-i-o-n-n-a-i-r-e ! », « heureusement qu’on nous le dit hein, on savait pas ! ». Hé ho ! Ca suffit ! Si vous le saviez depuis toujours alors pourquoi vous couchez-vous à « pas d’heure » ?

Nous l’avons vu dans le précédent article, le manque de sommeil c’est le terreau fertile qui permettra à la maladie de se développer en vous. C’est lorsque nous dormons que le corps se répare et évacue majoritairement les éléments qui le menacent. Les processus d’auto-guérison qui sont à l’œuvre dans des conditions de vie « normale » (entendez par là une alternance bien équilibrée des phases d’activité et de repos) sont alors dépassés et le système immunitaire qui est chargé de reconnaître le soi du non-soi n’est plus aussi fonctionnel. Une fatigue qui s’installe fait donc chuter drastiquement votre immunité. Alors j’enfonce peut-être des portes ouvertes, mais si je me permets de le faire c’est que l’on a trop souvent tendance à négliger ce qui est le plus évident. Soyons honnêtes, combien parmi vous ne peuvent démarrer ou tenir la journée sans café ? On s’en remet à des excitants pour avoir le jus qui nous manque. Mais compter sur le café pour avancer n’est qu’un leurre. Oui, ces petits cafés vous permettent de vous réveiller et d’avancer…mais avez-vous remarqué qu’ils ne diminuent pas votre fatigue pour autant et qu’ils augmentent étrangement votre anxiété ? Cela revient à fouetter un cheval épuisé afin qu’il continue à avancer. Oui, le cheval avance, mais dans quel état ? Je vous propose d’arrêter de vous fouetter, et de vous accorder plus de douceur : cela signifie davantage de temps de repos & de sommeil. Ce n’est que de cette façon que vous disposerez d’une véritable énergie.

 

Plus de légumes de saison, moins de viandes & de fromages

Plus les températures descendent, plus votre consommation de fromage et de viande augmente. L’hiver est souvent synonyme de raclettes, de tartiflettes, de plats en sauce, de chocolats chauds etc. Tout cela vous apporte un surplus de graisses saturées à l’origine de mucosités (vous les connaissez bien, ce sont ces « colles » au fond de votre gorge et qui tapissent aussi vos poumons notamment…). Ces substances, qui sont la conséquence d’un foie complètement surchargé, deviennent des bouillons de culture pour tous les microbes qui passent.

Votre corps en hiver a surtout besoin de vitamines, de minéraux, d’enzymes & d’oligo-éléments. Ces derniers sont les éléments indispensables qui permettent à la cellule de fonctionner à plein régime et qui rendent possible la production d’énergie. Ces précieux alliés de votre corps se retrouvent essentiellement dans les légumes, les fruits, les légumineuses et les bons acides gras.
Je ne saurais trop vous recommander d’augmenter votre consommation de végétaux et de diminuer les produits d’origine animale qui vous encrassent et vous surchargent. Aujourd’hui encore je repense tendrement à l’odeur ronde qui s’échappait de la marmite de ma grand-mère et qui emplissait toute la cuisine : la bonne « soupette » de légumes ! ♡ Chaque repas en comportait une belle assiette bien pleine. Je vous invite donc à vous inspirer de la sagesse des anciens. La soupe n’a rien de ringard ! Elle est nourrissante, réchauffante & réconfortante. Bien sûr, nous parlons d’une soupe faite maison à base de légumes frais, de saison & de qualité biologique.

 

S’activer, marcher, courir, respirer

Les atmosphères confinées favorisent la contagion microbienne et le manque de mouvement crée une oxydation favorable à l’implantation des maladies. Pour booster votre immunité, bravez votre peur du froid, enfilez moufles & écharpe et allez prendre l’air à l’extérieur ! Cet apport d’oxygène permettra à vos cellules de mieux fonctionner et ainsi de produire davantage d’énergie et de mieux évacuer les indésirables. Le mouvement provoque également un brassage humoral. Les humeurs, se sont les liquides de votre corps : sang, lymphe, liquide interstitiel. La lymphe permet notamment d’évacuer les déchets, tout ce qui encrasse votre corps et le dégrade. Ce réseau lymphatique, contrairement à votre réseau sanguin, n’est pas activé par les pulsations du cœur. C’est donc uniquement vos mouvements qui permettent à votre lymphe de circuler et d’éliminer vos toxines. Un manque d’activité physique crée donc des stases et une auto-intoxication ! Plus vous bougez, mieux vous respirez, plus votre corps fait le ménage et se débarrasse des intrus.

 

Se supplémenter en vitamine D3

De nombreuses études ont montré l’implication majeure de la vitamine D – et notamment de la vitamine D3 – dans les processus immunitaires. Cette vitamine, qui se comporte comme une hormone, est normalement synthétisée par la peau lorsqu’elle est exposée aux rayons solaires. Aujourd’hui, on estime qu’environ 80% de la population est carencée en vitamine D !

Ce large déficit en vitamine D s’explique par 3 facteurs :

⇢ Le faible rayonnement solaire sous nos latitudes en hiver.
⇢ La réduction du temps passé à l’extérieur en saison froide donc la sous-exposition.
⇢ Le port de vêtements qui couvrent la quasi totalité de la peau.

Les études montrent la relation directe entre le taux de vitamine D et la survenue de nombreuses maladies. A titre d’exemple, avec un taux de 35 ng/ml de vitamine D3, on observe une diminution de 83% de risque de grippe saisonnière ! La vitamine D est indispensable au fonctionnement du système immunitaire et sa carence nous rend donc perméable aux virus et microbes en hiver.

Je vous conseille d’opter pour une supplémentation en vitamine D sur le long cours plutôt que par l’ingestion en une seule fois d’une ampoule fortement concentrée. Le corps assimilera mieux de plus petites doses données sur plusieurs semaines qu’une grosse dose d’un coup. Celle-ci est d’une efficacité remarquable.

 

Renforcer vos défenses avec l’extrait de pépins de pamplemousse

L’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) est une solution 100% naturelle extrêmement efficace pour se prémunir des maux hivernaux. Cet extrait a une action qui s’étend à de très nombreuses souches de bactéries, de virus, de champignons et de parasites. L’EPP respecte cependant le corps et sa flore microbienne : il ne détruit pas les bonnes souches bactériennes de vos intestins, indispensables à votre immunité.

Pour choisir votre extrait de pépins de pamplemousse, voici quelques conseils :
⇢ Il doit être de variété Citrus paradisi
⇢ Il doit être sous forme liquide
⇢ Il ne doit contenir ni alcool, ni solvants chimiques ni aucun conservateur autre que de la vitamine C.
⇢ Il doit être de qualité biologique

 

La cure de gelée royale

Et voici un de mes produits naturels miracles préférés : la gelée royale ! Celle-la, c’est vraiment le joker, un revitalisant hors norme. Je ne connais que peu de substances aussi puissante que la gelée royale. Il s’agit d’une sécrétion des abeilles ouvrières destinées à nourrir les larves choisies pour potentiellement devenir reine & de la reine de la ruche elle-même tout au long de sa vie. Ce qui est intéressant dans tout cela, c’est que la vie d’une abeille ouvrière ne dure que quelques semaines là où la vie d’une reine dure de 3 à 5 ans. Cette dernière, durant son existence, pondra plus de 150 000 œufs. Je vous laisse donc imaginer le potentiel nutritif & vital de la gelée royale dont les reines sont nourries ! On peut parler d’un véritable élixir de vie. Son pouvoir est documenté depuis l’Antiquité par Aristote lui-même : il considérait les abeilles comme divines et avait supposé que la fameuse nourriture des dieux de l’Olympe nommée ambroisie qui leur conférait l’immortalité en était composée.

Cette substance si particulière est donc à envisager avec grand respect et se doit d’être utilisée à bon escient. Je la conseille ainsi particulièrement en cas d’épuisement, de convalescence et de gros stress. Elle fera des merveilles aux changements de saison, lorsque le corps est mis à rude épreuve et donc davantage en proie aux virus de tout ordre. Prévoyez une cure de 3 semaines.

Prenez garde à la provenance et à la qualité de la gelée royale que vous consommez. Elle doit être d’origine française, pure et fraîche, conservée au réfrigérateur. Celle-ci est, à mon sens, la meilleure actuellement disponible sur le marché.

 

Avec ces quelques conseils, vous avez déjà de précieuses clés pour passer un hiver serein. Il existe bien d’autre compléments alimentaires ou plantes qui favorisent l’immunité, mais n’oubliez jamais que c’est avant tout votre hygiène de vie qui conditionne votre terrain et donc l’implantation des germes. Comme toujours, tout est question de subtil équilibre.

 

Prenez soin de vous !

You Might Also Like

Aucun commentaire

Laisser un commentaire