Le petit-déjeuner est peut-être mon repas préféré de la journée. J’aime, quand cela est possible, prendre mon temps pour l’imaginer, le confectionner, le savourer. Ces instants-là sont précieux : ils précèdent la jetée dans le monde extérieur, celui qui nous happe jusqu’au soir avec son tourbillon d’actions & de pensées, de timing à respecter et de to-do list à honorer. Ce moment-là, juste avant, m’apparaît alors si paisible. Il porte en lui tous les potentiels de la journée : l’infini des possibles est tout prêt à se manifester, une fois encore. Magie. Pour les futures mamans, soigner ce moment m’apparaît comme essentiel : porter la vie est un labeur silencieux, mais le corps s’active sans relâche à la fabrication d’un petit Être. Cela demande à la femme de bonnes habitudes alimentaires pour, d’une part, maintenir ses activités en restant pleine d’énergie et, d’autre part, ne pas puiser dans ses ressources pour palier à un manque de nutriments. Ceci aboutirait in fine à diverses carences voire à l’épuisement. Dans cette optique, l’élaboration d’un petit-déjeuner adapté est une étape cruciale de la journée de la future maman. Je vous livre dans cet article mes secrets de naturopathe pour confectionner un exemple de petit-déjeuner parfait : je l’ai conçu pour apporter tout ce dont le corps a besoin durant la grossesse. Oh, et si toi qui me lit présentement tu n’es pas enceinte, cet exemple de p’tit déj te ravira également ! S’il offre à la future maman tout ce dont elle a besoin pour bien démarrer la journée, il offre à toutes et tous une foule de bienfaits !

 

Etape 1 : Choisir une base de céréale

Entendons-nous bien : quand je parle de céréales, je ne parle pas de Corn Flakes ou de Miel Pops. Non. Par céréale j’entends : des flocons d’avoine,  de sarrasin, d’orge, de seigle, de millet, de quinoa etc. SANS SUCRES AJOUTES et non soufflés.Vous trouverez toutes sortes de flocons en magasin bio.

♡ Ma préférence va aux flocons d’avoine : ils sont tout doux à digérer et hypoglycémiant. L’avoine, sous cette forme, a été précuite à la vapeur douce. C’est un détail d’importance car cela vous permettra de la faire cuire en l’espace de 5 minutes au lieu d’une heure pour sa forme entière ! (Je pense que vous apprécierai toutes & tous cette économie de temps sur vos heures de sommeil…). Il existe désormais des flocons d’avoine sans gluten. Je vous recommande tout particulièrement cette variété car elle est beaucoup moins inflammatoire que dans sa version avec gluten.

La base céréalière est importante pour les futures mamans : elle vient apporter de bons sucres, à index glycémique (IG) bas. Cela signifie que l’ingestion de cette céréale ne provoquera pas d’élévation brutale de votre taux de sucre dans le sang et que, au contraire, le sucre sera intégré très progressivement au fur et à mesure de la matinée, vous délivrant une énergie durable. Cette donnée est d’autant plus importante pour les femmes exposées au risque de diabète gestationnel.

Quelle que soit la céréale choisie, vous en prendrez l’équivalent de deux à trois poignées (ou plus selon votre appétit !).

 

Etape 2 : L’enrichir avec de la farine de coco

La farine de coco est un de mes ingrédients chouchou, tant pour ses propriétés que pour son goût tout en subtilité. Cette farine est sans gluten et a un index glycémique très bas : encore une bonne nouvelle pour les futures mamans qui surveillent leur taux de sucre ! Mais son atout essentiel réside dans sa haute teneur en fibres : 45 g à 60 g pour 100 g de produit. Cela signifie que la farine de coco facilite le transit intestinal, préoccupation majeure des femmes en période de grossesse. Elle donnera aussi & surtout un merveilleux petit goût de coco à votre bol matinal : une jolie façon de s’évader dès le petit déjeuner. Une belle cuillère à café bombée mélangée à vos flocons de céréales ravira (presque) tous les palais !

 

 

Etape 3 : Ajouter un lait végétal

Après avoir mélangé céréale & farine de coco, il faut à présent faire cuire légèrement le tout dans un peu de lait.

✘ Je déconseille de manière générale la consommation de lait de vache. Celui-ci est très inflammatoire et encrassant de l’organisme (nous aurons l’occasion de revenir sur ce sujet bientôt dans un prochain article). De plus, il contient des résidus d’antibiotiques et d’hormones.

✔︎ Les laits végétaux présentent quant à eux de nombreux avantages. Ils sont exempts de lactose donc beaucoup plus digestes & légers. Ils sont également exempts d’antibiotiques & hormones (liés au mode d’élevage des vaches laitières). Ils sont moins gras donc ils contribuent à mieux réguler la prise de poids durant la grossesse. Leur charge subtile est plus légère car étant vegan ces laits sont respectueux des animaux. Enfin ils permettent de varier les goûts et les apports nutritionnels. Attention toutefois : on veillera à les choisir sans sucres ajoutés. (Pour ceux qui ont besoin de plus de fantaisie le matin, il existe des versions vanillées, mais en général elles contiennent un peu de sucre ajouté).

♡ Ma préférence pour ce petit déjeuner de future maman : le lait d’amande. Son goût déjà devrait séduire la majorité : doux, subtil & léger. Dépourvu de lactose, il est facile à digérer et ne provoque aucune allergie. Il est également alcalinisant : un atout intéressant chez la femme enceinte qui souffre parfois d’un excès d’acidité, voire de reflux. Il contient également des fibres : celles-ci participent au bon fonctionnement du transit.

La quantité de lait végétal à ajouter sera en fonction de votre goût personnel. A titre personnel, je n’aime pas que mes flocons « nagent » dans le lait et je préfère obtenir une consistance un peu épaisse. J’ajoute donc une petite quantité de lait. Mais c’est à vous de trouver la dose qui sied à votre goût & à vos envies du jour !

 

Etape 4 : Parsemer de graines

On ajoute à présent dans le bol quelques graines sous forme broyées et entières. Tout d’abord l’équivalent d’une cuillère à soupe de graines de lin & de sésame moulues finement ensemble (à l’aide d’un moulin ou d’un pilon). Les graines de lin moulues apportent de bons oméga 3 nécessaire à la croissance cérébrale du bébé et les graines de sésame apportent du calcium très assimilable pour prévenir la déminéralisation.
Ensuite, on peut parsemer quelques oléagineux concassés, l’équivalent, par exemple, de 3 ou 4 amandes et 3 noisettes ou noix de grenoble ou cajou. Les amandes sont riches en calcium également et participent au maintien d’une belle peau, souple & rayonnante pour la maman, et au durcissement des os du bébé.

 

 

Etape 5 : Un filet d’huile de germe de blé

L’huile de germe de blé est un véritable petit trésor pour les futures mamans. Riche en vitamine E et vitamines B, elle permet de maintenir une bonne énergie. Ses propriétés antioxydantes préviennent le relâchement de la peau. Elle est en effet très nourrissante et participe à l’élasticité de la peau donc à prévenir les vergetures : nourrie & hydratée en profondeur, la peau est plus souple et rebondie.
On en consommera l’équivalent d’une cuillère à café non chauffée, donc à rajouter directement dans le bol ! Une fois ouverte, on prend soin de conserver cette huile précieuse au réfrigérateur : elle est si délicate qu’elle s’oxyderait trop vite à température ambiante.

 

 

Etape 6 : Couper quelques fruits

On choisit une pomme douce à couper en petits morceaux ou une demie-banane à couper en rondelles ou écrasée. En raison de son index glycémique élevé, une demie-banane est suffisante pour ce petit déjeuner déjà copieux. On évitera, d’y mettre des agrumes, trop acides à mon goût, pour éviter les problèmes de reflux fréquents en période de grossesse.

 

J’espère que cet exemple de petit-déjeuner sain inspirera vos matinées ! Pour les futures mamans qui préfèrent manger salé, je proposerai bientôt une recette complète & équilibrée.

Prenez soin de vous ♡