Les chiffres annoncés ont probablement fait frémir toutes les futures mamans lorsqu’elles les ont découvert : 70% à 90% des femmes enceintes développent des vergetures. Et ces vergetures, si elle s’atténueront avec le temps, ne disparaîtront jamais totalement. Aux consolateurs agacés qui énoncent « Rhooh, ce n’est pas si grave, l’important c’est que tu aies un bébé en bonne santé » je rétorque que ce n’est pas faire preuve de coquetterie ni de frivolité que de se désoler de voir son corps s’abîmer. La grossesse est déjà une période très bouleversante émotionnellement : c’est se préparer à accueillir un petit Être, c’est chambouler tous nos repères, c’est faire le grand saut vers l’inconnu (et parfois dans des conditions difficiles en fonction des situations) tout en voyant son corps évoluer, se transformer & en même temps gérer les inconforts occasionnés… J’applaudis toutes les futures mamans, quelle que soit votre situation, vous êtes merveilleuses ♡ Aujourd’hui, je vous livre toutes mes astuces de maman & future maman naturopathe pour défier les chiffres officiels et mettre toutes les chances de votre côté pour éviter la formation de vergetures. Car OUI c’est possible ! Je vis actuellement ma deuxième grossesse, et pas l’ombre d’une vergeture à l’horizon ! Pourtant mon profil ne laissait pas beaucoup d’espoir : peau fine & claire, grossesses extrêmement rapprochées (moins de 6 mois d’écart). Voici donc mes petits secret avec photo de mon ventre à l’appui tout à la fin.

 

Astuce n°1 : Bien dormir

Cette première astuce vous déçoit peut être, vous imaginiez éventuellement quelque chose de plus percutant ?! Pourtant, le premier conseil que je souhaite vous donner est bel et bien celui-ci. Le repos est C-A-P-I-T-A-L pour conserver une peau souple & élastique. Ne sautez pas directement à l’astuce suivante et laissez-moi vous expliquer pourquoi une carence de sommeil peut vous mener à la formation de vergetures.
Le sommeil & les temps de repos président à la régénération de notre corps ET donc de notre peau. Ce n’est que pendant ces temps-là que votre organisme répare les tissus qui doivent être renouvelés. Pourquoi ? Car notre corps alterne entre deux modes :
⇢ Le mode « guerrier » dit système sympathique qui nous permet d’être dans l’action & d’agir. Il s’agit donc de notre capacité d’action.
⇢ Le mode « médecin » dit système parasympathique qui nous permet de nous régénérer, de réparer ce qui doit l’être dans notre corps, d’éliminer, de nous détendre. Il s’agit donc de notre capacité de récupération.

Aucun de ces deux modes n’est supérieur à l’autre, ils nous sont vitaux au même titre. Il y a pleine santé lorsque les deux modes sont en équilibre, c’est-à-dire qu’ils s’alternent au fil de la journée. Simplement, notre mode de vie actuel nous pousse à sur-investir le mode guerrier et à négliger le mode médecin : les temps de pause sont volontiers sacrifiés, on vit à cent à l’heure, on rempli nos week-ends d’activités et les heures de sommeil sont réduites à peau de chagrin.

Dans ces conditions, il y a fort à parier que la peau du ventre de la future maman finira par craquer… Car le médecin intérieur n’aura pas eu le temps de s’activer au renouvellement des cellules de la peau pourtant mise à rude épreuve en période de grossesse. Au fil des mois, le ventre grandit et la peau doit se distendre pour suivre la cadence. Si le manque de sommeil & la fatigue s’installent, la peau n’a pas le temps de se régénérer et les fibres finissent par lâcher. Au début vous ressentirez sûrement comme un tiraillement. C’est le signal d’alarme ! Les fibres commencent à craquer.

Donc surtout Mesdames n’hypothéquez pas votre sommeil ! C’est lui qui prend soin en premier lieu de votre bidou arrondi. Si comme moi vous vous occupez déjà d’un bout’chou (à l’heure où j’écris ces lignes ma fille a 11 mois et c’est une vraie petite tornade) et que le repos est une denrée rare, il vous faut trouver quelques astuces pour vous aménager des temps de pause. Ça signifie par exemple faire des siestes au même moment que vos enfants, se coucher avant 22h30, si possible poser quelques congés à raison d’une journée par-ci par-là dans le mois, et…mettre le papa à contribution pour prendre le relai plus qu’à l’accoutumée !

 

Astuce n°2 : Boire, boire boire !

Je vois beaucoup de femmes se tartiner en vain le ventre de crèmes coûteuses et huiles en tout genre pour maintenir l’élasticité et l’hydratation de la peau. Sachez que ce geste ne sert à rien si en parallèle vous ne buvez pas suffisamment d’eau. L’hydratation vient avant tout de l’intérieur. L’application de crème/huile en externe ne vient que compléter avantageusement une ration hydrique constante et conséquente. J’insiste vraiment sur ce point. Futures mamans, vous avez toutes les chances de conserver un ventre sans vergetures si vous portez une attention particulière à la quantité d’eau que vous buvez dans la journée. C’est un peu le paradoxe amusant agaçant de la grossesse : boire encore plus alors que nous passons déjà une partie de la journée à…uriner ! Pourtant, c’est un réflexe ESSENTIEL aussi bien pour vous que pour bébé.

Jusqu’au terme de la grossesse on boit au minimum 2 litres d’eau par jour, même si on n’a pas soif. Pour ne jamais passer plusieurs heures sans boire on emporte dans son sac une gourde remplie d’une eau faiblement minéralisée pour ne pas épuiser les reins et faciliter le drainage. Je recommande particulièrement la Mont Roucous, la Montcalm et la Rosée de la Reine.

 

Astuce n°3 : Ne pas prendre trop de poids

Je pense que cette thématique est au coeur des préoccupations des futures mamans et je dédierai bientôt tout un article sur le sujet. Mais sachez que la prise de poids durant la grossesse peut être tout à fait maîtrisée (sans pour autant tomber dans l’hyper-contrôle, bien au contraire). Oubliez le vieil adage selon lequel il faut « manger pour deux ». Le petit être qui grandit en vous est bien loin du poids d’une personne adulte et c’est donc davantage à la qualité de votre alimentation qu’il faut porter attention qu’à la quantité. La prise de poids pendant la grossesse est normale et salutaire : non seulement le petit être qui grandit en vous pèsera à terme entre 3 et 4,5 kg, mais à cela s’ajoute le liquide amniotique, le placenta, le volume sanguin qui est augmenté, la poitrine qui a également augmenté pour préparer l’allaitement etc. Et puis, vous aurez bien besoin d’une petite « réserve » quand le bébé sera arrivé car s’occuper d’un nouveau-né est une sacrée dépense d’énergie, d’autant plus si vous allaitez. Pour autant, la prise de poids excessive et/ou trop rapide mène volontiers à l’apparition de vergetures car la peau du ventre n’a pas eu le temps de s’adapter. Les cellules n’ont pas eu le temps de se multiplier, le collagène vient à manquer et…crac !

Attention Mesdames donc, lorsque vous apprenez que vous êtes enceinte, ce n’est pas le moment d’en profiter pour avaler tout ce qui se trouve à votre portée en vous disant que « c’est permis et je dois manger pour deux ». Et ce n’est pas non plus le moment de se ramollir. On maintient une activité physique douce (sauf contre-indications de votre médecin) de type marche, yoga, pilates, ou natation.

 

Astuce n°4 : Une alimentation d’excellente qualité

Je le disais plus haut, une grossesse n’est pas l’occasion de manger plus mais de manger mieux. C’est le moment de porter une attention particulière à ce que vous ingérez, en choisissant avec soin ce qui va venir construire votre bébé & soutenir votre corps durant 9 mois. Sans vous culpabiliser lorsque vous faites des écarts, songez que tout ce que vous mettez dans votre bouche participe à la construction du foetus et détermine ce que votre corps (et votre esprit !) va devenir. C’est en apportant tous les micro-nutriments dont votre organisme a besoin que votre peau pourra demeurer exempte de vergetures. Car ce sont ces micro-nutriments dont votre corps à besoin pour entretenir et renouveler les tissus de la peau.

Dans votre assiette on trouvera donc :

Des crudités en quantité : on fait le plein de légumes et de fruits crus pour apporter le maximum de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments à l’organisme. En cas de carence, les tissus de soutient auront des difficultés à se construire et à se renouveler. En période de grossesses, les besoins en micro-nutriments sont accrus du fait du développement du foetus. Si vous n’en consommez pas assez, c’est vous qui en subirez les conséquences car le corps donnera la priorité au bébé afin qu’il ne manque de rien. Si vous puisez dans vos réserves par manque d’apport alimentaire, il y a fort à parier que votre peau ne tiendra pas la cadence car les cheveux, la peau et les ongles sont les « réserves » qui sont le plus rapidement mobilisées par le corps. Et hop, les vergetures apparaissent par carences minérales. Et par dessus le marché, vous serez épuisée. On veille donc à manger beaucoup de légumes et des fruits, surtout sous forme de crudités car la cuisson détruit une grande partie des micro-nutriments. N’hésitez pas à les consommer sous forme de jus également (idéalement à l’extracteur, sinon au blender. Voir mon article sur le sujet).

Des oméga 3 : il s’agit de bons acides gras essentiels. Ceux-là ne sont pas saturés et ne vous feront pas grossir. Ils sont non seulement essentiel à la construction du cerveau de votre bébé, mais ils participent également grandement à la qualité de votre peau car ils entrent dans la constitution de la membrane de vos cellules. Pour une belle qualité, élasticité et hydratation de la peu, on veillera donc à consommer quotidiennement une ration de ces bons gras. Cela peut être sous forme d’huiles : cameline, lin, colza ou encore chanvre, à rajouter directement sur vos aliments à raison de 2 cuillères à soupe par jour (attention : ces huiles ne doivent pas être chauffées, on les consomme crues et non cuites. Une fois ouverte, on les conserve au réfrigérateur). Les graines de lin et de sésame contiennent également beaucoup d’oméga 3 : pour en tirer vraiment profit je vous conseille de les moudre finement et de les saupoudrer dans vos plats. On trouve aussi de bons oméga 3 dans les poissons gras. Et, pour celles qui le souhaitent, vous pouvez aussi opter pour une version en capsules, facile à avaler au cours d’un repas (oméga 3 de type EPA/DHA au rayon compléments alimentaires de votre magasin bio). Attention, les oméga 3 ne doivent pas être consommés lors du dernier mois de grossesse car ils sont fluidifiants sanguins. En vue de l’accouchement, on arrête donc la supplémentation à temps.

Des protéines de bonnes qualité : les protéines ce sont un peu les petites briques de notre corps. Une carence protéique pourra aboutir à un affaiblissement des tissus de soutien et à une mauvaise cicatrisation. On veillera donc à intégrer une ration protéique de qualité à nos repas : pour les futures mamans omnivores notamment sous forme de poissons & d’œufs et pour les futures mamans véganes sous forme de légumineuses et d’algues.

 

Astuce n°4 : Consommer de l’huile de germe de blé

J’ai déjà parlé de cette huile magique dans mon récent article sur le petit-déjeuner de la femme enceinte. Il s’agit d’un de mes ingrédients chouchous pour une grossesse au top. Elle vient nourrir la peau en profondeur, la réparer et lui conférer une grande élasticité. Sa grande teneur en vitamine E notamment, lui confère des propriétés cicatrisantes : c’est bien là une qualité essentielle pour entretenir au quotidien la peau de notre joli ventre qui s’arrondit. Et, bonne nouvelle, si les vergetures sont déjà là, cette huile pourra grandement les atténuer ♡

⇢ Pour bénéficier des formidables propriétés de l’huile de germe de blé, on en consommera une cuillère à café non chauffée tous les jours, mélangée à notre repas. Vous pouvez également vous masser délicatement le ventre avec, en faisant des mouvements circulaires. Je vous recommande particulièrement cet usage en externe si les vergetures sont déjà là.

 

Astuce n°5 : Se masser le ventre avec de l’huile d’amande douce

Cette astuce, je la tiens de ma propre maman. Plutôt que de vous ruiner en crèmes ou huiles onéreuses achetées en pharmacie et enrichies en toutes sortes de produits non naturels, je vous propose d’en revenir à la sagesse de la nature et d’opter pour une huile végétale pure. En effet, les crèmes anti-vergetures vendues en pharmacie et grande distribution sont souvent douteuses en terme d’ingrédients. C’est un marché juteux qui profite de la détresse des jeunes femmes. Je ne saurais trop vous mettre en garde sur ce que vous appliquez sur votre précieux ventre. Ne mettez rien dessus que vous ne mettriez dans votre bouche. Si vous ne pouvez pas le manger, vous ne pouvez pas l’appliquer sur votre ventre ! Croyez-moi. De nos jours, on marche sur la tête en terme de cosmétiques. Je vous recommande donc chaudement le minimalisme concernant le produit que vous choisirez pour vous masser le ventre.

⇢ Ma préférence va sans hésiter à l’huile d’amande douce bio, que j’utilise en onction après chaque douche, en massant doucement mon ventre dans le sens des aiguilles d’une montre. L’huile d’amande douce est très riche en vitamine E : c’est une précieuse alliée pour renforcer les propriétés élastiques de la peau et sa cicatrisation. Elle est inodore et très fine. Elle laisse une peau souple et douce. Ce petit massage quotidien est devenu un petit rituel : c’est un moment de connexion privilégié entre moi et mon bébé. J’en profite pour m’adresser à lui et lui communiquer de belles intentions, le sécuriser.

⇢ Si vous souhaitez néanmoins une alternative un peu plus complexe à la seule amande douce, je vous recommande l’Huile de Massage Vergetures de Weleda. Sa composition est parfaite et la provenance des ingrédient est sûre.

Astuce n°6 : Se complémenter en silice organique

Enfin, mon dernier conseil serait de booster vos apports en silice. Cette dernière est un constituant essentiel de notre structure osseuse mais aussi de tous nos tissus. Le soutien du corps et une peau tonique sont directement corrélés à la présence de silice dans notre organisme. Pour éviter les vergetures, la silice se fait une alliée puissante ! Elle favorise la production de collagène et la régénération d’élastine (qui confère souplesse et élasticité).

⇢ Afin qu’elle soit assimilable, la silice doit être absorbée sous sa forme organique. Un moyen très simple de s’assurer une belle prise quotidienne de silice est d’en consommer 1 bouchon à jeun tous les matins au réveil. Ma préférence va à la silice organique du Laboratoire Biofloral : Ortie-Silice bio.

⇢ Si les vergetures sont déjà là, vous pouvez également utiliser la silice sous forme de gel en application directement sur le ventre.

En suivant ces conseils, vous devriez mettre toutes les chances de votre côté pour ne pas voir apparaître de vergetures sur votre bidou magique. Toutes ces astuces sont aussi de bonnes occasions pour aimer & honorer ce temple sacré qui abrite le plus précieux des cadeaux : votre futur enfant. En prenant soin de la peau de votre ventre, vous prenez aussi soin de vous et de Lui ♡